Enfants, ados et sophrologie : pour une rentrée zen

 Je me permets de partager avec vous un article du site ConsoGlobe, dans lequel Ricardo Lopez a été interviewé.

Ricardo Lopez est sophrologue de l’Académie Suisse de Sophrologie Caycédienne.

 

Article rédigé par Véronique Desarzens, le 19 Aug 2018. Pour le lire dans son intégralité, je vous laisse cliquer sur le lien ci-dessous : https://www.consoglobe.com/enfants-ados-sophrologie-cg

Appréciée dans le domaine de la compétition sportive, la sophrologie est aussi source de plus de « zénitude » pour les adultes. Ce ne sont, et de loin, pas ses seules applications : elle contribue également à ouvrir les portes du mieux-être aux enfants et aux ados, qu’ils soient en difficulté scolaire, traversent une phase difficile, ou tout simplement pour favoriser leur épanouissement... La sophrologie peut se pratiquer dès le début de la vie d'un enfant, et à tout âge. Cependant, jusqu’à la maternelle, vers cinq ans, la compagnie d’un des parents est nécessaire. Ensuite, à partir de 5 ou 6 ans, l’enfant peut pratiquer seul ou en groupe, guidé par un sophrologue spécialisé.

La sophrologie apporte des moyens pour apprendre aux enfants à activer eux-mêmes leurs propres ressources, aussi bien à travers la conscience du corps, la respiration, la relaxation dynamique que par la concentration, la mémoire, la gestion des émotions et du stress quotidien.

C’est important, car une mauvaise gestion du stress pourrait bloquer leurs fonctions cognitives d’apprentissage. Les outils employés en sophrologie renforcent également la confiance et l’auto-estime des enfants et des adolescents, ce qui leur permet d’obtenir de meilleurs résultats, dans tous les domaines.

 

Une fois la concentration, la confiance et l’auto-estime renforcées, l’enfant ou l’adolescent découvre et apprivoise sa propre manière de réussir, de dépasser ses difficultés, de se projeter et réaliser ses objectifs.

En plus du respect de soi, les jeunes apprennent ainsi à gérer les changements liés à l’adolescence, les émotions, mais aussi la communication avec les autres, car ils sont mieux à l’écoute d’eux-mêmes.

 

Les méthodes employées en sophrologie favorisent une meilleure conscience de soi. Certains jeunes encouragent même leurs parents à pratiquer ces méthodes, ce qui ne peut évidemment qu’améliorer leur relation !

Que l’individu s’épanouisse dans sa spécificité et sa potentialité est le sens même de la sophrologie. Le bonheur commence en soi-même ! Plus nous prenons notre vie en main, plus nos ressources s’activent et mieux nous saurons agir de manière créative face aux intempéries de la vie et les surmonter. Dès le premier contact avec le jeune, le sophrologue s’adresse à sa personne entière, à son potentiel de bonheur, à sa conscience, que cette dernière se manifeste sous la forme d’enfant ou de jeune, en lui donnant des moyens pour qu’il se connaisse lui-même.

 

"Plus nous prenons notre vie en main, plus nos ressources s’activent."
Ricardo Lopez, sophrologue

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0